L'histoire de la Croix-Perron à Robien.

  • L''histoire de la Croix-Perron à Robien. 0
  • Une maison ancienne, au carrefour de la Croix-Perron au 1 rue de Trégueux. Photo 2020
    Une maison ancienne, au carrefour de la Croix-Perron au 1 rue de Trégueux. Photo 2020
  • Photo actuelle avec le nom de toutes les rues qui aboutissent au carrefour
    Photo actuelle avec le nom de toutes les rues qui aboutissent au carrefour
  • Plan du secteur 1902. remarquez le nom "Route de la Croix Péran". Bibliothèque nationale, en ligne sur le site Gallica.
    Plan du secteur 1902. remarquez le nom "Route de la Croix Péran". Bibliothèque nationale, en ligne sur le site Gallica.
  • Procession remontant du calvaire de la Croix-Perron, photo de la collection d''André Bougeard
    Procession remontant du calvaire de la Croix-Perron, photo de la collection d'André Bougeard
  • La Croix-Perron, photo années 70. Collection André Bougeard
    La Croix-Perron, photo années 70. Collection André Bougeard
  • La Croix-Perron, photo années 70. Collection André Bougeard
    La Croix-Perron, photo années 70. Collection André Bougeard
  • La Croix-Perron, carte postale 1911. Collection André Bougeard
    La Croix-Perron, carte postale 1911. Collection André Bougeard
  • L''histoire de la Croix-Perron à Robien. saint-brieuccroixpéron4copie
  • Fin de la construction de la Boucherie Rault, photo 1940. Famille Rault et Collection André Bougeard
    Fin de la construction de la Boucherie Rault, photo 1940. Famille Rault et Collection André Bougeard
  • La famille Rault devant leur boucherie avant qu''ils arrivent à la Croix-Perron. Collection André Bougeard
    La famille Rault devant leur boucherie avant qu'ils arrivent à la Croix-Perron. Collection André Bougeard
  • Début de la construction de la Boucherie Rault, photo 1938. Collection André Bougeard
    Début de la construction de la Boucherie Rault, photo 1938. Collection André Bougeard
  • Début de la construction de la Boucherie Rault, photo 1938. Collection André Bougeard
    Début de la construction de la Boucherie Rault, photo 1938. Collection André Bougeard
  • Le bar de la Croix-Perron, photo années 70. Collection André Bougeard
    Le bar de la Croix-Perron, photo années 70. Collection André Bougeard
  • Calvaire de la Croix-Perron,photo 2020
    Calvaire de la Croix-Perron,photo 2020
  • Calvaire de la Croix-Perron,photo 2020
    Calvaire de la Croix-Perron,photo 2020
  • Photo aérienne, Google map
    Photo aérienne, Google map
  • La maison de la Boucherie Rault, photo 2020
    La maison de la Boucherie Rault, photo 2020
  • Boucherie Rault, photo 2020
    Boucherie Rault, photo 2020
  • Suivant
  • Precedent
  • Vignette 0
  • Vignette 1ruedetrégueux2
  • Vignette 5ruescroixperron
  • Vignette captured’écran2020-04-03à08.34.40
  • Vignette saint-brieucboulevardhoche3copie2
  • Vignette saint-brieuccroixpéron1
  • Vignette saint-brieuccroixpéron2
  • Vignette saint-brieuccroixpéron3copie
  • Vignette saint-brieuccroixpéron4copie
  • Vignette saint-brieuccroixpéronboucherierault1copie
  • Vignette saint-brieuccroixpéronboucherierault2copie
  • Vignette saint-brieuccroixpéronboucherierault3copie
  • Vignette saint-brieuccroixpéronboucherierault4copie
  • Vignette cafémorvancroixpéronbar2copie2
  • Vignette calvaire
  • Vignette calvaire3
  • Vignette croixperronavion
  • Vignette rault1
  • Vignette rault2

Un coin de campagne devenu un carrefour très fréquenté...

Commencez si vous le souhaitez par regarder les photos, beaucoup sont exceptionnelles. Cliquez sur une image pour l'agrandir et l'observer tranquillement...

LES ORIGINES DE LA CROIX-PERRON

Aujourd'hui, la Croix-Perron à Robien est un carrefour très fréquenté. C’est une croix, située à proximité de l’actuel rond-point, qui a donné son nom à cet endroit de Robien.

La croix primitive a disparu et en 1901, elle a été remplacée par un calvaire en granit des ateliers Balavoine. En 1911, le calvaire a été modifié et rehaussé par un support en granit où est inscrit "Mission 1911".

La proximité de l'église Ste Anne de Robien pouvait donner à ce calvaire des occasions d'être un lieu sacré pour les paroissiens. Il ne manquaient pas de l’honorer, de le fleurir. Ce calvaire pouvait constituer le point d'arrivée ou de départ d'une procession comme on le voit sur une photo ancienne.
Jusqu’au début du XXe siècle, ce carrefour n’avait pas l’importance qu’il a de nos jours car dans ce secteur il n’existait que trois chemins qui y conduisaient. L’actuelle rue Abbé Garnier était le chemin de la Ville-Hesry, on trouvait aussi le chemin du Pont-Chapet et le chemin de Trégueux.

Un plan de 1902 indique que la voie qui part du pont des sourds vers la croix serait "la route de la croix Péran" (et non Péron). On ne peut même pas se fier aux cartes !

A NOTER
Pendant longtemps on écrira « Croix-Péron » avec un accent, ne vous étonnez pas si cette orthographe perdure.

LA CROIX-PERRON DEVIENT UN CARREFOUR MAJEUR

Longtemps considéré comme un petit coin tranquille, les choses changent quand la rue Guébriant (un ancien chemin) est percée en 1898 et que le boulevard Hoche est créé en 1900. Il s’agit à partir de ce moment de cinq rues qui aboutissent à la Croix-Perron.
Dans ce secteur, les chemins deviennent progressivement des rues, on passe d'une ambiance campagnarde à une ambiance urbaine. Les premières automobiles font leur apparition.
La rue Abbé Garnier est nommée en 1920, la rue de Trégueux en 1930.

UN ROND-POINT REMPLACE LES FEUX

Depuis les années 2000, l'intersection, reliant le centre-ville à Brézillet, est régulièrement encombrée. C'est une rue très passante menant à La Croix-Saint-Lambert, à l'hôpital Yves-Le-Foll, à Brézillet, Loudéac et Moncontour...
Le trafic dans les rues de Trégueux et Abbé-Garnier atteint jusqu'à 7 500 voitures par jour. Le trafic, ne cessant d’augmenter, la municipalité conçoit des travaux d’aménagement.

Le Comité de Quartier s’est toujours préoccupé de ce secteur de Robien car les riverains ne sont pas sans faire remonter de nombreuses doléances. Par exemple les habitants de la rue Bir Hakeim ont fait signer une pétition (plus de 250 signatures) demandant que des plots soient installés pour empêcher les automobilistes venant du centre ville d’emprunter cette rue comme un raccourci. Ils sont entendus par la mairie.

A l’automne 2009, le dossier est présenté au Comité de Quartier (tardivement puisque les travaux sont déjà en cours !). Ce projet de rond-point prévoit notamment un îlot central pour une meilleure insertion des bus dans le giratoire, des traversées piétonnes sécurisées. La zone de stationnement située près des feux fait l’objet d’une transformation en espace vert. Les trottoirs sont élargis et des pistes cyclables sont prévues sur les embranchements du rond-point, mais elles ne donnent pas entière satisfaction au comité de quartier.

Le rond-point de la Croix-Perron, qui remplace les nombreux feux, est mis en service en décembre 2009.

LA POPULATION DE LA CROIX-PERRON

Dans les recensements de la population, on apprend qu’en 1901, on a 90 habitants dans un habitat dispersé. On trouve beaucoup d’employés du chemin de fer, deux débitants de boissons Théophile de Gestin et Jean-Louis Philippe, un maréchal-ferrant François Perrot et un charretier Jean-Louis Chicoine.

En 1906, on recense 17 maisons et 130 habitants. Au numéro 8, on a l’épicerie de Marie et Catherine Cocheri, au numéro 24 le débit de boissons de Marie Morvan, née Glon et aussi celui de Jeanne-Marie Bresset.

LA BOUCHERIE RAULT, UNE INSTITUTION

La boucherie Rault est une véritable  institution de la Croix-Perron. M et Mme Rault ouvrent d’abord, dans les années 20, une boucherie dans le secteur de la Croix Mathias, au niveau du pont de chemin de fer. Puis, ils tiennent le bistrot de la Croix-Perron au 2 rue de Trégueux (où se trouve actuellement « L’ours herbivore ») tout en exerçant aussi la boucherie. Pendant ce temps, entre 1938 et 1940, ils font construire leur maison sur le trottoir d’en face. Une fois achevée, le rez-de-chaussée de cette maison permet au couple Rault d’avoir pignon sur rue, dans un secteur en pleine expansion. Cette maison est très intéressante à observer car elle présente des éléments d'architecture originaux (forme des ouvertures, ferronneries décoratives...)
Le fils Marcel reprend l’affaire de son père jusqu’ au début de l’année 1991 où il cesse son activité.

LES BARS DE LA CROIX-PERRON

Dans le recensement de la population en 1901, on apprend le nom de deux propriétaires de débits de boissons à la Croix-Perron : Théophile de Gestin et Jean-Louis Philippe.

En 1906, il s'agit de Marie Morvan, née Glon, débitante au numéro 24 et de Jeanne Marie Bresset, débitante. Ce sont sans doute les anciens propriétaires d'un de ces établissements mais on ne peut les situer avec certitude. Cela confirme tout de même ce que les anciens du quartier racontent quand ils disent que l’établissement au 2 rue de Trégueux « a toujours existé ». Toujours, peut-être pas, mais depuis plus de 100 ans, oui !
Avant les années 1940, à la Croix Perron, au numéro 2 de la rue de Trégueux, il y avait un bar. Cet établissement a été tenu par M et Mme Rault en attendant que leur boucherie-charcuterie finisse d'être construite juste en face, en 1940. Bien plus tard, dans les années 70 et 80, ce bar s'est appelé "Chez Line", la patronne s'appelait Line Dabat, son mari s'appelait Fernand. Aujourd'hui ce bar est remplacé par le restaurant "L'Ours herbivore". Notons que le bar de la Croix Perron était le siège de l'Amicale des Médaillés Militaires de Saint-Brieuc en 1995.

Dans les années 1930, au carrefour de la Croix Perron à l'emplacement de l'espace vert, à côté de l'ex-salle de bains-douches, se trouvait "Le Café Morvan".
Plus tard, dans les années 1960, c'était une dame seule, Mme Baudet, qui tenait ce bistrot. Monsieur Morvan, le propriétaire était conducteur des travaux à la ville de St Brieuc. Il a vendu le terrain et la maison à la Ville pour procéder à la modification de tout ce secteur qui a beaucoup changé. Il ne reste donc pas de traces de ce bar qui a été démoli en 1972.

LA RUE DE TREGUEUX et du PONT CHAPET

LA RUE DE TREGUEUX
Cet ancien chemin vicinal est officiellement appelé « rue de Trégueux » par une délibération du conseil municipal en 1930. La rue de Trégueux part du rond-point de la Croix-Perron, à Robien et se termine dans la quartier de Beauvallon. Au milieu se trouve le Gouédic qui partage les deux quartiers. La rue s’est peuplée seulement depuis la fin du XIXe siècle. Dans les années 50, il n’y avait que les petites maisons de pierre dans une bonne partie de la rue.
La circulation automobile, qui n’a cessé d’augmenter, est la question majeure qui préoccupe ses habitants.

LA RUE DU PONT CHAPET
En partant de la Croix-Perron, signalons qu'en 1906, le recensement indique qu'au Pont de Brézillet on trouve 16 habitants dont une lavandière. Autrefois il y avait un pont sur le Gouédic, c'était le Pont-Chapet. Le nom de cette rue n'a été donné qu'en 1930.
Aujourd'hui dans le bas de la rue du Pont Chapet au niveau du parking Coubertin, on se rend à peine compte que l'on passe sur un cours d'eau.

Sources

Archives départementales en ligne. Recensement de la population 1901, 1906.
Les rues de St Brieuc. J.B Illio 1947.
Gallica, plans de la Bibliothèque Nationale en ligne (1902).
Merci à André Bougeard pour toutes ses informations et photos sur la boucherie Rault et sur ce secteur autrefois.
Ouest-France 11 novembre 2009.
Journaux du CAR juin 1991, novembre 2009
Journal La Croix des Côtes-du-Nord, année1911

Recherches et rédaction Richard Fortat. Avril 2020. Transmettez vos remarques et compléments d'information à l'aide du formulaire de contact, merci d'avance.