Marine Biteau : "J'aime les créatifs, les voir travailler, évoluer, se remettre en question."

  • Marine Biteau : "J''aime les créatifs, les voir travailler, évoluer, se remettre en question." 0
  • Marine Biteau, mai 2020
    Marine Biteau, mai 2020
  • Suivant
  • Precedent
  • Vignette 0
  • Vignette 9486812815168288685000591829161880568987648n

Marine Biteau, a participé à la réalisation de deux œuvres du parcours "Robien les murs" en collaboration avec DeuxBen de Rennes et d'autres artistes. Elle nous donne de ses nouvelles.. La carte du parcours : http://umap.openstreetmap.fr/fr/map/robien-libre-lappel-du-18-juin_329811#16/48.5042/-2.7631

Comment avais tu vécu ton séjour à Robien?
Je dirais que j'ai vécu deux très bons moments à Robien.Le premier pour la réalisation d'une peinture murale à quatre mains avec le graffeur 2bdR sur la maison de quartier de Robien. C'était mon premier mur. Le second moment pour la réalisation de la grande fresque en collaboration avec d'autres artistes. Une première aussi pour l'immensité de la surface.
Dans les 2 cas, j'ai aimé l'accueil et la bienveillance des gens, autant de la part des organisateurs, des habitants, que des artistes. Mais ce qui m'a le plus touchée, outre le résultat final, ce sont plusieurs messages reçus de la part d'inconnus, accompagnés de photos de ces fresques, qui me disaient remercier les artistes de donner vie avec des couleurs ou des visages aux murs de leur quartier, et qu'ils souhaitaient que les artistes continuent à égayer leur quotidien un peu gris. Pour moi, c'était des mots très puissants et touchants. Naïvement peut-être, je n'imaginais pas de telles réactions. (Pensée spéciale à Claudine Lebreton).

Que penses tu du projet "Robien les murs" ?
C'est une très bonne initiative et certains habitants ont sûrement découvert et/ou été initiés au graff par le biais de l'association. Comme ils le disent eux-même, elle permet aux gens de sortir de leur quotidien, d'égayer et d'animer le quartier par des événements artistiques autour du graff.
L'association leurs donne aussi la possibilité de les mettre en relation avec un artiste pour réaliser une fresque sur leur maison. Vu le nombre de murs colorés à Robien, nul doute que le projet plaît.

Qu'as tu réalisé depuis ton passage à Robien comme projet?
Une exposition au centre social carrefour18 à Rennes sur les violences physiques et psychologiques faites aux femmes, en collaboration avec une dizaine d'autres artistes. Ces travaux sont actuellement de nouveau exposés (et confinés) au Jeu de Paume à Rennes.

Comment vas tu pendant cette période. ?
Je vais bien. Je suis confinée seule, ma famille habitant loin. Mais je sais qu'elle est en bonne santé. Mes ami-e-s aussi. C'est le principal. Et puis nous sommes tous connectés. Je ne suis pas à plaindre. J'ai de la chance.

Comment occupes tu ton temps?
Mes occupations pour combler cette solitude que j'apprécie aussi sont principalement artistiques. Je dessine beaucoup pour essayer de retrouver une fluidité et une facilité dans mes tracés que j'ai un peu perdues.
J'essaye aussi de me renouveler, de sortir de mon style classique. Je lis et visionne des vies d'artistes, leurs routines de travail.
J'aime les créatifs, les voir travailler, évoluer, se remettre en question. Qu'ils soient artistes peintres, graffeurs, ébénistes, écrivains… il me motivent.

Quels sont tes projets pour après?
Normalement, je dois faire des ateliers d'initiation à différentes techniques de peintures pour petits et grands, et 2 expositions. Mais avec le Covid19, je ne suis pas certaine que tout cela sera maintenu.

Que penses tu de cette période? Y a t'il des aspects positifs?
Elle permet une remise en question et cela à tous les niveaux. Qu'ils soient écologique, humain, économique, familial et même au niveau amical.
On découvre un peu plus les priorités de chacun.
Parfois on a des surprises, bonnes ou mauvaises, quand il y a une certaine dissonance amplifiée par cette crise entre les propos et les actes.
Ça m'arrive sûrement un peu aussi, mais je pense que justement cette période est propice pour faire un point avec soi-même, pour essayer au déconfinement d'être un peu plus en phase avec ses valeurs.

https://www.facebook.com/marine.biteau
Instagram : @marinebiteau_art