Habiter à Robien 7. Les maisons contemporaines, maisons d’architectes

  • Habiter à Robien 7. Les maisons contemporaines, maisons d’architectes 0
  • Maison contemporaine, 14 rue Aristide Briand
    Maison contemporaine, 14 rue Aristide Briand
  • Maison contemporaine, cachée derrière cette barrière, 28 boulevard Hoche
    Maison contemporaine, cachée derrière cette barrière, 28 boulevard Hoche
  • Habiter à Robien 7. Les maisons contemporaines, maisons d’architectes ofmaisonpassivebd
  • Maison contemporaine, côté terrasse, rue Condorcet
    Maison contemporaine, côté terrasse, rue Condorcet
  • Maison contemporaine, côté terrasse et extension , rue Condorcet
    Maison contemporaine, côté terrasse et extension , rue Condorcet
  • Extension contemporaine sur le côté d''une maison de ville, rue Jean Jaurès
    Extension contemporaine sur le côté d'une maison de ville, rue Jean Jaurès
  • Extension contemporaine sur le côté d''une maison de ville, rue Jean Jaurès
    Extension contemporaine sur le côté d'une maison de ville, rue Jean Jaurès
  • Maison d''architecte, rue Louis Blanc, dessin des années 30
    Maison d'architecte, rue Louis Blanc, dessin des années 30
  • Maison écolo-responsable rue Zamenhof, de l''architecte Nicolas Sur.
    Maison écolo-responsable rue Zamenhof, de l'architecte Nicolas Sur.
  • Maison écolo-responsable rue Zamenhof, de l''architecte Nicolas Sur.
    Maison écolo-responsable rue Zamenhof, de l'architecte Nicolas Sur.
  • Maison écolo-responsable rue Zamenhof, de l''architecte Nicolas Sur.
    Maison écolo-responsable rue Zamenhof, de l'architecte Nicolas Sur.
  • Photo de la maison "Buffereau" 28 boulevard Hoche. Collection de l’Institut français d’Architecture.
    Photo de la maison "Buffereau" 28 boulevard Hoche. Collection de l’Institut français d’Architecture.
  • Plan de la maison "Buffereau" 28 boulevard Hoche.
    Plan de la maison "Buffereau" 28 boulevard Hoche.
  • Maison écolo-responsable, boulevard Hoche
    Maison écolo-responsable, boulevard Hoche
  • Maison contemporaine, 43 boulevard Paul Doumer
    Maison contemporaine, 43 boulevard Paul Doumer
  • Maison contemporaine, rue Condorcet
    Maison contemporaine, rue Condorcet
  • Maison contemporaine, côté terrasse, rue Condorcet
    Maison contemporaine, côté terrasse, rue Condorcet
  • Extension à l''arrière d''un bâtiment art-déco, rue Luzel
    Extension à l'arrière d'un bâtiment art-déco, rue Luzel
  • Extension à l''arrière d''un bâtiment art-déco, rue Luzel
    Extension à l'arrière d'un bâtiment art-déco, rue Luzel
  • Maison contemporaine, côté terrasse, rue Condorcet
    Maison contemporaine, côté terrasse, rue Condorcet
  • Maison contemporaine, côté terrasse, rue Condorcet
    Maison contemporaine, côté terrasse, rue Condorcet
  • Maison contemporaine, côté rue, rue Condorcet
    Maison contemporaine, côté rue, rue Condorcet
  • Maison contemporaine, rue Cuverville
    Maison contemporaine, rue Cuverville
  • Maison contemporaine 4 rue Cuverville
    Maison contemporaine 4 rue Cuverville
  • Extension contemporaine, rue Cuverville
    Extension contemporaine, rue Cuverville
  • Extension contemporaine et fresque street-art, rue Cuverville
    Extension contemporaine et fresque street-art, rue Cuverville
  • Maison contemporaine, rue de Trégueux
    Maison contemporaine, rue de Trégueux
  • Maison contemporaine, rue de Trégueux
    Maison contemporaine, rue de Trégueux
  • Extension contemporaine, rue Jules Ferry
    Extension contemporaine, rue Jules Ferry
  • Maison d''architecte, rue Louis Hélary
    Maison d'architecte, rue Louis Hélary
  • Maison contemporaine, rue Louis Hélary
    Maison contemporaine, rue Louis Hélary
  • Extension contemporaine, rue Jules Ferry
    Extension contemporaine, rue Jules Ferry
  • Suivant
  • Precedent
  • Vignette 0
  • Vignette 14ruearistidebriand
  • Vignette 28bldhoche
  • Vignette ofmaisonpassivebd
  • Vignette p1330088
  • Vignette p1330093
  • Vignette p1330180
  • Vignette p1330181
  • Vignette p20200411111248
  • Vignette surzamenhofjardincopie
  • Vignette surzamenhofpatiocopie
  • Vignette surzamenhofruecopie
  • Vignette vellybuffereauphoto
  • Vignette vellybuffereauplan
  • Vignette bldhocheemm
  • Vignette bldpauldoumer43copie
  • Vignette condorcet
  • Vignette condorcetvueyannick
  • Vignette luzel2
  • Vignette luzel1
  • Vignette ruecondorcetarrièrep13300882
  • Vignette ruecondorcetarrièrep1330089
  • Vignette ruecondorcetavecarrière
  • Vignette ruecuverville1
  • Vignette ruecuverville4
  • Vignette ruecuverville7
  • Vignette ruecuvervilleext
  • Vignette ruedetrégueuxmodernp1330035
  • Vignette ruedetrégueuxmodernp1330036
  • Vignette ruejulesferryxavier
  • Vignette ruelouishélary
  • Vignette ruelouishélary2
  • Vignette xavierpageot1

Enquête participative : « Racontez-nous votre maison ». Rubrique histoire

Pas moins de 17 réalisations recensées à Robien sur le thème des maisons contemporaines.

Cliquez ci-dessous pour voir l'emplacement de ces maisons
La carte


On déniche dans le quartier de Robien, parfois bien cachées, quelques maisons contemporaines, appelées aussi « maisons d’architectes ». Ce terme désigne des maisons uniques, qui représentent les propriétaires des lieux. Elles ont un caractère unique, se distinguent par leur originalité et parfois leur côté décalé.
D’autres choisissent au contraire la discrétion absolue, ne montrant rien en façade, contrairement aux maisons de caractère d’autrefois qui devaient révéler en façade le rang social des propriétaires. Certaines sont bâties sur un terrain nu et sont des créations complètes tandis que d’autres s’appuient sur un bâti déjà existant et composent avec cette contrainte. Mais tirer profit d’une contrainte, c’est ce qui plaît aussi aux architectes.

L’autre contrainte stimulante peut être de trouver comment intégrer cette habitation moderne aux caractères du quartier et des abords immédiats de la maison. Un rappel aux matériaux comme la brique, très utilisée à Robien, peut faciliter cette intégration.

Certains architectes choisissent de proposer quelque chose de radicalement neuf. L’intérêt, non négligeable, est de pouvoir concevoir alors des maisons très économes en énergie, des maisons passives…

Ces maisons contemporaines sont souvent composées de formes cubiques, on en remarque aussi certaines qui optent pour une isolation extérieure sous un bardage bois.

Enfin, n’imaginons pas que ces maisons d’architecte sont des inventions récentes. Les années 30 et 40 ont été très fertiles dans le milieu de l’architecture contemporaine et le quartier de Robien en porte la marque. On est toujours la maison contemporaine d’une époque.


LES PIONNIERS


1942. MAISON DE L’ARCHITECTE PAUL-MARIE ROLLAND, RUE LOUIS BLANC

La plus ancienne maison d’architecte est peut-être celle dont les plans datent de 1940. Elle se trouve rue Louis Blanc, en descendant sur la gauche, vers l’étang de Robien. Elle est l’œuvre de l'architecte Paul-Marie Rolland, de Saint Brieuc, associé alors avec M. De Jaegher.

La maison, achevée en 1942, a été construite pour le premier propriétaire M. Renaud. Il n’y a eu qu’un autre propriétaire avant ceux qui y résident aujourd’hui et qui ont eu l’amabilité de nous envoyer un dessin d’époque venant de leurs archives.

Cette élégante maison néo-bretonne, influencée par le courant Art-déco, présente deux faces bien distinctes avec du côté rue de petites ouvertures (et ces trois audacieuses petites ouvertures carrées) et à l’arrière, dominant l’étang, de plus larges baies.

Notons que Paul-Marie Rolland a conçu d’autres maisons à Binic, Etables, Saint-Quay-Portrieux, Plouézec. Elles sont inscrites à l’inventaire du Patrimoine culturel de Bretagne.



1957. LA MAISON « HARICOT » DE L’ARCHITECTE ROGER LE FLANCHEC
La maison "haricot" est située au 43 boulevard Paul Doumer. Elle est l’œuvre de l’architecte Roger Le Flanchec, un grand admirateur de Le Corbusier.
Elle est une transposition du projet originel de la maison Orain construite en 1954 à Brélévenez (Lannion). Cette version que nous pouvons voir à Saint-Brieuc est de 1957.

Cette maison contemporaine nous offre un bel exemple de « Maison Haricot » avec une avancée en arrondi. Elle est inspirée par l’architecture navale, avec une avancée comme une cabine de bateau. Elle a été conçue pour les propriétaires de l’époque Jean et Yvette Le Mener.

L'histoire en est la suivante : Jean et Yvette Le Mener étaient amis avec Émile et Marie-Jo Orain qui firent bâtir la maison de Lannion. Ils se connaissaient par le réseau des Auberges de Jeunesse. Jean est enthousiasmé par cette maison dont le style est si original. Avec son épouse, ils trouvent un grand terrain, composé de deux parcelles, dans le bas du boulevard Paul Doumer. La vue est dégagée sur le stade équestre de St Brieuc (aujourd'hui c'est le camping). Mais Jean et Yvette essuient une déconvenue : le propriétaire du terrain ne veut finalement pas leur vendre les deux parcelles. Ils doivent faire avec, mais la maison est plus à l'étroit.
La contrainte imposée est aussi d'être en recul par rapport au boulevard et le fond du terrain est délimité par un escarpement de rochers. Qu'à cela ne tienne, la maison Haricot trouvera une place pour se loger sur ce terrain !
Le rez-de-chaussée était un garage totalement ouvert à l'origine, depuis il a été fermé par des portes. L'étage avec les baies vitrées en arrondi est réservé à la salle de séjour.

Mme Le Mener n'a pas bougé de cette maison depuis 1957. Elle conserve de joyeux souvenirs des moments passés, par ses enfants et leurs amis des scouts Éclaireurs de France, dans cette maison accueillante.


Qui était Roger Le Flanchec ?
L’architecte Roger Le Flanchec est né à Guingamp en 1915 et mort à Trébeurden en 1986. Jusqu'en 1936, Roger Le Flanchec travaille à Saint-Brieuc chez l’architecte Jean Fauny dont nous avons parlé dans l’article sur la « cité des cheminots » du boulevard Paul Doumer. En 1936, Roger Le Flanchec fonde son propre cabinet à Trébeurden. Il réalise de nombreux projets innovants qui s’inscrivent dans le courant moderniste. Sa réputation dépasse largement les frontières de la Bretagne et l’Institut français d’architecture lui consacre une exposition en 1996. Deux de ses œuvres sont inscrites au titre des monuments historiques et deux autres ont reçu le label du Patrimoine du XXe siècle.1940-1942



LES MAISONS ECO-RESPONSABLES

BOULEVARD HOCHE
Certaines maisons contemporaines relèvent d'une démarche éco-responsable, c’est le cas de la maison située au 9 boulevard Hoche, proche de la Croix-Perron.

Le projet a été imaginé par la famille de Bressy et l’architecte Erwan Blanchard en a conçu les plans. Le chantier s’est achevé en 2013. Les deux parties contemporaines de la maison sont deux cubes, isolés dans une ossature bois. Elles viennent rehausser un bâtiment plus ancien (maison de 1925), caractéristique du quartier, en granit et brique, et un garage (de 1926). La partie ancienne de la maison est isolée de l’intérieur par un pare-vapeur.
Les propriétaires ont eu le souci de travailler avec des artisans locaux, comme Olivier Cabon, un charpentier de Plerneuf. Le bois est local ainsi que les matériaux d’isolation (ouate de cellulose). Par contre la VMC double flux, les fenêtres et les portes viennent d’une entreprise allemande qui offrait une excellente qualité en termes de rendement énergétique. Au final, c’est une maison passive, ce qui veut dire concrètement qu’il n’existe aucun moyen de chauffage.
Depuis l’été 2019, l’atelier de boulangerie d’Emmanuel de Bressy est installé dans l’extension se situant au dessus du garage. Cette situation devrait perdurer au moins jusqu’en 2021…
Lorsqu’il parle de ce projet, Emmanuel de Bressy insiste sur le fait que c’est avant tout une maison très agréable à vivre, très confortable. La satisfaction vient aussi pour cette famille d’avoir réalisé un projet en cohérence avec leur idée de sobriété énergétique et de respect de la planète.

RUE LOUIS HELARY
Rue Louis Hélary se trouve une maison que l’on pourrait comparer à celle du boulevard Hoche : elle est dans le même style avec un bardage bois qui recouvre toute sa façade côté rue. Il n’y a rien d’étonnant à cette « filiation » puisque cette maison a été construite en auto-construction par un couple d'architectes qui y habite et avait réalisé le projet de la famille de Bressy.


RUE ZAMENHOF
Au bout de la rue Zamenhof, on trouve également une maison en ossature bois aux lignes pures, construite et habitée par l'architecte Nicolas Sur.

La maison, bien que non labellisée, est conçue selon les principes de la construction passive : Très ouverte au Sud pour mettre à profit les apports solaires, elle est en contrepoint très fermée au Nord.

Elle est construite en ossature bois, poteaux et poutres en lamellé-collé pour la structure principale, murs à ossature bois pour les remplissages de façade, caissons bois pour les planchers et la toiture.

L'enveloppe est isolée par de la ouate de cellulose insufflée dans les murs et caissons doublée d'une laine de bois extérieure, des baies triple vitrages et une étanchéité à l'air soignée lui assurant une très bonne performance thermique. Ces principes d'éco-construction sont associés à la mise en oeuvre d'une ventilation double-flux et de panneaux solaires pour l'eau chaude sanitaire, permettant de s'affranchir d'un système de chauffage.

LES MAISONS SPECTACULAIRES

RUE CONDORCET
La maison la plus spectaculaire du quartier Robien se trouve sans doute au 17 de la rue Condorcet. Deux grands cubes, posés l’un sur l’autre, forment la partie contemporaine. De petites lucarnes carrées et colorées viennent égayer la façade nord. On peut y voir des similitudes avec le Musée du Quay Branly à Paris.
Cette partie moderne vient se coller à une plus ancienne en pierre et en brique. L’arrière de la maison est tout aussi surprenant, sinon plus. On retrouve les deux cubes posés l’un sur l’autre et un autre cube coloré posé comme en équilibre sur une partie de la terrasse au sud.
Cette maison a fait l’objet il y a quelques années d’un reportage sur une chaine nationale de télévision. Ce projet le méritait amplement !


RUE CONDORCET
Mais à quelques mètres de là, une autre maison peut aussi avoir cette palme de maison la plus spectaculaire, par contre il faut la voir côté jardin. C’est là que ses formes anguleuses et ses couleurs chaudes se révèlent. Il faut donc voir cette étonnante maison contemporaine du côté du boulevard Edouard Herriot. Les couleurs et les formes sont audacieuses. Une maison Unique !
Yannick Barbançon en a été le deuxième propriétaire et nous fait la présentation :
"Les travaux ont été faits en 1993-1994 sur les plans du cabinet d'architectes Harley (aujourd'hui en retraite, il exerçait à St Michel). Un très bel exercice à la fois d'architecte et de BTP puisque une partie de la façade sud a été ouverte sans aucun dommage pour le bâtiment ancien.
La conception interne, toute en demi-étages était une vraie trouvaille en terme de facilité d'utilisation.
La distribution interne est aussi particulièrement soignée, parfaitement adaptée pour une famille avec enfants.
Dans la partie neuve : un grand séjour (près de 50m2) orienté au sud (tout en baies vitrées) avec cuisine ouverte et arrière cuisine le tout donnant sur une grande terrasse. L'ancien rez-de-chaussée de la "vieille" maison  a été réutilisé et transformé. Sous le séjour en ½ étage inférieur, on trouve un atelier, un cellier et une cave à vin. Et en rez de jardin le garage pour 2 voitures ouvrant sur la cour aménagée et le fameux portail rouge".
Yannick Barbançon explique qu'en 1996, il a terminé tous les aménagements extérieurs. Et surtout, s'inspirant des maisons nordiques, il a peint  le bardage en ce rouge plus chaud (plus orangé) qu'un rouge basque pour obtenir cette luminosité.
Nous sommes bien d'accord, cette couleur, il fallait la trouver et oser !


RUE DANTON
Une autre maison contemporaine originale se trouve face au garage Peugeot, dans la rue Danton. Couleurs, matériaux, pavés colorés en verre, tout est réuni pour en faire une maison qui ne laisse pas indifférent.


MAISONS DISCRÈTES, MAISONS D’ARCHITECTES

Au 14 de la rue Aristide Briand, on remarque à peine cette façade d’une sobriété absolue, sans ouverture de fenêtre, avec une simple toiture arrondie en zinc. Tout se passe du côté jardin, du côté parc pourrait-on dire car la maison s’ouvre très largement sur le Square Barillot. Le message semble être « Pour vivre heureux, vivons caché ».


Au numéro 28 du boulevard Hoche, derrière une palissade en bois noir, se cache totalement une maison réalisée par Michel Velly, un architecte briochin des années 80/90, grand adepte de la trame. Elle est appelée maison « Buffereau » et sa construction est de 1990. Une photo vous permettra de découvrir ce qui se cache derrière cette énigmatique entrée en chicane.

Dans le bas de la rue Cuverville, derrière un grand portail et une haie, on peut aussi découvrir une maison contemporaine très sobre, jaune et blanche.


GÉOMÉTRIE

En descendant la rue de Trégueux, au numéro 23, sur la gauche on peut voir une proposition radicale de maison contemporaine, basée uniquement sur des lignes horizontales et verticales. On pourrait se croire dans le désert mexicain ! Cette maison a été construite et habitée par l'ancien architecte de la ville de Saint- Brieuc, monsieur Morel. C’est une maison qui regarde sur la vallée.


Toujours dans la rue Cuverville, au numéro 4, deux blocs rectangulaires, séparées par la porte d’entrée. Une seule ouverture côté rue, avec une fenêtre horizontale : la maison ne se dévoile que sur la partie Ouest.


QUATRE EXTENSIONS

En descendant la rue Luzel, sur la gauche, on aperçoit en retrait de la route une construction contemporaine, au second plan, derrière un beau bâtiment art déco d’une blancheur immaculée. Le contraste, entre le blanc de l’avant et le gris anthracite, est saisissant.

Rue Jean Jaurès, un grand cube a été adossé à une maison traditionnelle du quartier en granit. Elle est surmontée d’une terrasse. Une peinture street-art, de l’artiste Pan Pan, vient renforcer l’aspect contemporain de l’ensemble.

En retrait de la rue Jules Ferry, on aperçoit à peine une belle extension en forme de cube noir, aux larges baies vitrées. Il s’agit d'une rénovation et extension entre deux maisons : une coté jardin et une autre coté rue. L'extension a permis de relier ces deux maisons.

Au 33 de la rue Cuverville, une belle extension rehaussant un garage permet de relier la maison d’origine au dessus du rez-de-chaussée.

L’extension est réalisée sur une maison qui aurait pu être repérée dans l'article sur les maisons du début du XXe. Il s'agit d'une maison double (31 et 33) qui aurait été réalisée vers 1900-1910 pour y loger les cadres des industries en expansion dans le quartier.
Notons qu'une peinture street-art, de bona-berlin, une artiste allemande, permet là-aussi de renforcer l’aspect contemporain de la maison.


Racontez-nous votre maison

Si vous habitez une maison contemporaine, racontez-nous son histoire :

Notez les dates de construction et le nom de l’architecte. Avez-vous des plans ?
Est-ce une maison transformée, une extension (date et style de la maison d'origine) ou est-ce une création sur un espace nu ?
Etes-vous le premier propriétaire ?
Comment cette maison s’intègre dans le quartier ?
Y a-t-il des rappels avec les matériaux utilisés à Robien (exemple : brique) ?
Quels matériaux avez-vous utilisé ?
Avez-vous proposé quelque chose de radicalement nouveau ?
A qui avez-vous fait appel pour la conception, la construction ?
Etes-vous satisfaits ou non de votre habitation et pour quelles raisons (éléments de caractère patrimonial, matériaux, jardin, superficie, proximité de commerces et services, logement adaptée aux familles ou autre, économe en énergie) ?

Les différentes catégories d'habitats. Toutes les fiches sont dans la rubrique HISTOIRE

Dans cet article, vous trouvez une présentation et un septième appel, sur les maisons d'architectes. Vous pouvez aussi retrouver les autres fiches déjà publiées dans la rubrique HISTOIRE. Elles ont été enrichies depuis leur première publication.1. Les maisons du « vieux Robien »2. Les maisons en bandes3. Les maisons individuelles du 19e et début 20e4. Les maisons dans le style néo-breton, néo-normand5. Les maisons avec des influences Art Nouveau et Art Déco6. Immeubles ou maisons avec des angles arrondis7. Les maisons contemporaines, maisons d’architectes8. Réutilisation du patrimoine industriel ou commercial9. Les maisons construites dans le cadre de lotissements10. Les logements collectifs11. Les habitations atypiques

Sources

Archives personnelles de Pierre-Yves Pondaven (maison de la rue Louis Blanc)

Entretien téléphonique avec Emmanuel de Bressy.

Renseignements fournis par l'architecte Nicolas Sur, lui-même, concernant la réalisation de sa maison rue Zamenhof et sur les maisons "Haricot" du boulevard Paul Doumer et "Velly" du boulevard Hoche.



Entretien avec Yvette Le Mener, propriétaire de la maison "Haricot" du 28 boulevard Hoche. Avril 2020
Extrait d'une monographie de la collection de l’Institut français d’Architecture : « Gros plan 10 - Michel Velly » édité en 1991. Maison du 28 boulevard Hoche.


- Article de Ouest-France Trégor sur l'architecte Le Flanchec

Renseignements fournis par Lionel Bras sur la maison du 33 rue Cuverville et par Yannick Barbançon pour la maison rue Condorcet.

Merci à Xavier Pageot pour ses conseils avisés et ses photos de son extension rue Jules Ferry.

Site patrimoine.bzhFonds Roger Le Flanchec (1915-1986) Cité de l’Architecture et du Patrimoine. Institut français d’architecture. Centre d’archives d’architecture du XXe siècle.

Avec les contributions de Didier Le Buhan, Michel Le Borgne, Mary Simon, Guillaume Agouf...

carte

Recherches, photographies, rédaction et coordination Richard Fortat. Mars et Avril 2020. Transmettez vos propositions, vos remarques et compléments d'information à l'aide du formulaire de contact, merci d'avance.