Rue Abbé Garnier, "Le Jardin minéral" c'est le Japon à Robien. Partie 4

  • Rue Abbé Garnier, "Le Jardin minéral" c''est le Japon à Robien. Partie 4 0
  • Vue aérienne du Centre des Finances Publiques, "Le jardin minéral" en bas à droite, le jardin intérieur au centre du bâtiment.
    Vue aérienne du Centre des Finances Publiques, "Le jardin minéral" en bas à droite, le jardin intérieur au centre du bâtiment.
  • Totem, "Le Jardin minéral" Rue Abbé Garnier St Brieuc
    Totem, "Le Jardin minéral" Rue Abbé Garnier St Brieuc
  • Totem, "Le Jardin minéral" Rue Abbé Garnier St Brieuc
    Totem, "Le Jardin minéral" Rue Abbé Garnier St Brieuc
  • Signature de Tetsuo Harada
    Signature de Tetsuo Harada
  • Cône de granit, tronqué à son sommet, "Le Jardin minéral" Rue Abbé Garnier
    Cône de granit, tronqué à son sommet, "Le Jardin minéral" Rue Abbé Garnier
  • Totem, "Le Jardin minéral" Rue Abbé Garnier St Brieuc
    Totem, "Le Jardin minéral" Rue Abbé Garnier St Brieuc
  • Totem, derrière la grille et la boite aux lettres de l''hôtel des Impôts, Rue Abbé Garnier St Brieuc
    Totem, derrière la grille et la boite aux lettres de l'hôtel des Impôts, Rue Abbé Garnier St Brieuc
  • Cône de sable. Jardin zen du Pavillon d’argent Ginkaku-ji. Kyoto
    Cône de sable. Jardin zen du Pavillon d’argent Ginkaku-ji. Kyoto
  • Le pavillon d’argent Ginkaku-ji. Kyoto
    Le pavillon d’argent Ginkaku-ji. Kyoto
  • Suivant
  • Precedent
  • Vignette 0
  • Vignette captured’écran2020-03-29à10.06.10
  • Vignette p1320703
  • Vignette p1320705
  • Vignette p1320706
  • Vignette p1320707
  • Vignette p1320709
  • Vignette p1320840
  • Vignette kyotop12407575
  • Vignette kyotop124075710

Le Japon à Robien

Une œuvre à découvrir, « Le Jardin minéral »

Une sculpture monumentale de cinq mètres de haut devant l’Hôtel des Impôts à Robien.

En 1989, le sculpteur japonais Tetsuo Harada réalise une sculpture monumentale de cinq mètres de haut au milieu d’un jardin minéral devant l’Hôtel des Impôts de Saint Brieuc, rue Abbé Garnier, dans le quartier de Robien.
C’est une commande publique du ministère des Finances qui a représenté 1% du coût total du chantier.
Cette œuvre monumentale ne bénéficie pas du meilleur emplacement pour que l’on puisse vraiment l’apprécier à sa juste valeur. Si elle n’était pas située derrière les grilles de l’Hôtel des Impôts, on la remarquerait beaucoup plus !
C’est malgré tout une chance, qu’il faut savoir apprécier, d’avoir ce « Jardin minéral » dans notre quartier.

Description de l’œuvre

Cette sculpture monumentale pèse 47 tonnes est en granit rose de Bretagne. Le Totem de 5 mètres de haut est composé de deux parties posées l'une sur l'autre.
Au pied de la sculpture, la scène est faite de galets du Cap Fréhel et de dallage en granit épais. Un cône de granit, tronqué à son sommet et fendu, rappelle les cônes de sable des temples zen de Kyoto.
L'anneau, la pyramide, le cône et l'escalier sont disposés sur le sol de manière à créer un espace convivial. Les petites sculptures de formes géométriques ont été conçues comme des espaces possibles de jeux pour les enfants. C’est une chose totalement impossible dans la pratique car le lieu ne s’y prête pas du tout !
Des aménagements végétaux avec une haie de bambous se marient très bien avec cette matière noble qu’est le granit rose, ils séparent l’œuvre de la rue et masquent la grille.
Les dix blocs de granit massif ont été taillés dans la carrière Hignard de Lanhélin. C’est un travail de taille directe du marteau et au burin. Du dessin, à la maquette, puis au total plus de 47 tonnes de granit ont été travaillées, transportés sur le site.
Enfin, le tout a été installé par Tetsuo Harada.

Notons aussi qu'au centre de l'ensemble des bâtiments, dans un parfait hexagone, se trouve un jardin qui rappelle la tradition japonaise. Pour l'apprécier, il faut en avoir une vue aérienne (voir la photo dans les documents qui illustrent cet article).


RÊVONS UN PEU
A Kyoto, on raconte que la lumière de la lune se reflèterait sur cet étonnant cône de sable dont le sommet est tronqué, éclairant ainsi le Pavillon d'argent. Est-ce qu'il se passe la même chose rue Abbé Garnier où, certains soirs, la lune éclairerait les façades vitrées de l'Hôtel des Impôts ? Poésie et finances publiques, un thème peu développé dans la poésie française...

Qui est le sculpteur Tetsuo Harada ?

Tetsuo Harada, né le 25 août 1949 à Niigata au Japon, est un sculpteur franco-japonais installé en France.
Il est célèbre dans le monde entier pour ses sculptures monumentales en taille directe sur le granite ou le marbre.
Fils d’agriculteur, son parcours artistique commence à l'Université des Beaux-Arts Tama de Tokyo où il étudie à partir de 1968.
En 1973, il voyage en Europe puis intègre l’École des beaux-Arts de Paris.
Depuis Tetsuo Harada n’a cessé de créer des œuvres et de présenter ses travaux dans des expositions (voir sur son site). Cet artiste entretien un lien entre particulier avec la Bretagne dont il aime travailler le granite.

Une autre œuvre à découvrir dans la région

Earth Weaving (le Tissage de la terre) : cette sculpture monumentale, réalisée en granite bleu en 1993, se trouve à Lanhélin.
Elle est composée d'un ensemble de sculptures qui représentent les pays du monde reliés par des boucles qui symbolisent la volonté de dialogue, de paix, d'union et d'amour. Ces liens sont tissés pour réunir les hommes, les peuples et les continents.

Sources

- --Site du sculpteur Tetsuo Harada lien--> http://www.tetsuoharada.com/events.htm
Fiche Wikipédia sur Tetsuo Harada
Les jardins du Japon. Synchronique Éditions.
Japon si loin, si proche. Éditions Monesto

Recherches et rédaction Richard Fortat. Mars 2020. Transmettez vos remarques à l'aide du formulaire de contact, merci d'avance.